retour

Rencontre
infos pratiques

Espace château - salle A380 (lieu C20)

Mars à portée de main ?

TABLE RONDE

Jeudi 19 mai à 18h

L’EXPLORATION DE MARS, DU MYTHE A LA REALITE.

Depuis la nuit des temps, Mars fascine et c’est tout naturellement que l’homme s’est projeté vers cette planète à l’aide de sondes (orbiteurs et atterrisseurs).Aujourd’hui, nous en savons un peu de plus de son étrange histoire, et c’est pourquoi la prochaine étape consiste à rapporter des roches martiennes afin d’y trouver des traces très anciennes. Avant qu'un homme un jour, pourquoi pas, aille visiter et s’installer sur cette planète …

En présence de :

- Philippe Caïs, chef de projet de SuperCam Mast-Unit, ingénieur de recherche CNRS

- Frank Selsis, Astrophysicien Directeur de recherche CNRS

 

Animée par Florence Heimburger journaliste scientifique 

Biographies :

Philippe Caïs est ingénieur de recherche CNRS au laboratoire d’astrophysique de Bordeaux. Il participe à la fabrication des instruments pour le domaine de l’Astrophysique. Dès les années 2000, il participe à la réalisation d’un instrument radiofréquence pour le satellite Herschel de l’ESA, lancé en 2009, qui a étudié l’Univers froid. Puis il participe à deux programmes martiens, avec le radar Wisdom sur Exomars (ESA, en attente de lancement) et l’instrument d’analyse chimique ChemCam sur le Rover Curiosity (NASA, lancé en 2011). En 2014, il devient Chef de Projet français de l’instrument SuperCam qui équipe le Rover Perseverance de la NASA lancé en 2020 et actuellement sur Mars à la recherche de traces de vies passée. Il est aujourd’hui Responsable des activités spatiales au sein du Centre Spatial Universitaire de Nouvelle-Aquitaine(NAASC).

 

 

Franck Selsis est directeur de recherche CNRS au laboratoire d’astrophysique de Bordeaux. Il étudie les exoplanètes, leur atmosphère, leur formation, leur habitabilité et la possibilité d’y rechercher des signes de vie. Il a participé à la découverte et à l’étude des premières exoplanètes de taille et température terrestres, notamment autour des étoiles Kepler-186 (2014), Proxima (2016) et TRAPPIST-1(2017). Il a également contribué à la première détection de vapeur d’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète (2007). Il est impliqué dans le télescope spatial ARIEL (ESA) qui sondera les atmosphères d’exoplanètes. 

en savoir plus

contact@festivalbigbang.com